1 - Les essais statiques et essais dynamiques par oscillation

 

En conformité à la note Sétra 132 décembre 2011, Rei-Lux Contrôles propose un programme de tests statiques restreints associé à un test dynamique complémentaire. Leur capacité à déceler les défauts a fait l’objet de justifications spécifique établies par des laboratoires indépendants, mais également les principaux fabricant de supports et candélabres.

A - Les deux tests statiques.

 

Ces essais permettent d’analyser uniquement la partie basse de la structure.

En conformité à la note Sétra 132 décembre 2011, les deux tests statiques s'effectuent systématiquement avec 2 mesures dans 2 directions, les efforts appliqués représentent 60 % de l’effet d’un vent extrême (ELU).

 

Un test dynamique complémentaire est réalisé à partir du second test statique, par relâché après avoir appliqué un effort représentant 30 % de l’effet d’un vent extrême (ELU), soit 50 % de l’effort appliqué lors des tests statiques. Ce test complémentaire met, comme le ferait le vent, la totalité de la structure en oscillation.

La valeur d’essai est préalablement déterminée par un logiciel dédié mis au point par Abaqsys, validé par le CTICM*

*CTICM, seul organisme notifié par l’état français et accrédité par le Cofrac pour l’évaluation et la vérification de la constance des performances des mâts d’éclairage public en acier ou aluminium (EN40-Marquage CE)

La finesse et la haute précision des résultats est obtenue par l’utilisation de deux lasers et une caméra 3D qui permettent de relever des mesures tridimensionnelles (avant-arrière, gauche-droite, verticalité) au 1/1000 mm sur déplacements physiques de la structure lors de l’application progressive et contrôlée de la charge et de son relâchement.

 

Cette précision permet de déceler tous les défauts et anomalies, dès l’application des premiers efforts. Dès lors, les tests seront de suite, suspendus sans qu’il y ait altération ou rupture de la structure (massif, tiges, ou support) d'où une méthode reconnue 100 % non destructive. Ces contrôles répondent bien aux exigences CND définies par le Cofrend.

 

 Les enregistrements fournis, correspondent de manière simultanée à la mise sous contrainte et permettent de mesurer :

  • le comportement mécanique de la partie basse de la structure,
  • le comportement de la fondation et de sa liaison avec le support,
  • la torsion,
  • la flexion nette.

B - Le test dynamique complémentaire

 

Le test dynamique complémentaire tridimensionnel permettra d’analyser le comportement de la structure et de déceler les défauts sur les 360° et ce sur toute sa hauteur (du dessous du massif à la fixation du luminaire), ce qui offre un spectre plus large d’analyses et de mesures, que les simples tests statiques qui se limite souvent à 4 axes et à la partie basse de l’ouvrage.

 

Les enregistrements dynamiques, valident les enregistrements statiques et permettent de mesurer :


• Le bon emboitement des parties intermédiaires ou sous ensemble
• La bonne fixation des éléments positionnés le long du supports (consoles, bras de déport, ….)
• La bonne fixation des éléments positionnés en tête de mât (crosses, potences, traverses, luminaires…

Retour à l'accueil La méthodologie en quelques clics Les essais dynamiques par génératrice de rotation

Attention ! Votre navigateur est obsolète.
Pour des raisons de sécurité et de confort de navigation , nous vous recommandons la mise à jour vers les dernières versions des navigateurs : Internet Explorer , Firefox ou Google Chrome.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. J'accepte